Air Force Medical Service Airmen Discuss Future Of Medicine At Annual Workshop> Air Force> Post Display

Leaders across the Air Force Medical Service recently met virtually and in person for their annual senior leadership workshop in Leesburg, sharing ideas focused on recalibrating operational readiness.

Air Force Surgeon Lieutenant General Robert Miller and the Chief Staff Sgt. Dawn Kolczynski, Chief of the Enlisted Medical Force, kicked off the workshop by thanking Medical Airmen for what they have accomplished over the past year, especially continued support to civilian hospitals in regions experiencing an increase COVID-19[feminine cas, en traitant les alliés afghans, tout en prodiguant des soins aux militaires, à leurs familles et aux anciens combattants.

“Il y a un sentiment d’urgence concernant où nous en sommes aujourd’hui et où nous devons être”, a déclaré Miller. « Nous avons une machine affinée. Nous savons que le prochain grand combat ne sera probablement pas comme le dernier. Nous voulons tous nous assurer que nos médecins continuent d’être prêts à mener le combat, à aller là où nous devons aller et à prodiguer ces soins de confiance. »

Un panel de conférenciers a discuté de leurs expériences de travail avec des partenaires internationaux et de gestion des barrières linguistiques et culturelles à l’appui de l’opération Allies Refuge.

Entre l’Afghanistan, le Qatar et l’Allemagne, les médecins de l’armée de l’air se sont adaptés à un afflux étonnamment important d’évacués en peu de temps. Les équipes médicales ont veillé à fournir les dépistages, les tests et les soins médicaux d’urgence nécessaires.

“Notre rythme opérationnel était plus élevé que prévu”, a déclaré le colonel Luis Otero, commandant du 379e groupe médical expéditionnaire, “Pendant trois semaines, nous avons couru des journées de 14 à 18 heures, de manière cohérente. J’ai lancé un appel à mes collègues commandants de groupe médical pour leur dire que j’ai besoin de personnes qui peuvent fournir un soutien supplémentaire, j’ai besoin de personnes qui peuvent faire de l’obstétrique, j’ai besoin de personnes qui peuvent nous soulager. Et ils ont répondu à cet appel.

Un de histoires mises en évidence de l’opération Allies Refuge, c’est ainsi que le capitaine Leslie Green, infirmière de bord du 375e Escadron d’évacuation aéromédicale, a aidé à accoucher d’un bébé à bord d’un vol au départ de l’Afghanistan.

« Deux semaines avant ce déploiement, j’ai eu l’occasion de recevoir une formation axée sur l’obstétrique », a déclaré Green. « Toutes les expériences et la formation dans l’armée sont absolument utiles. Je attribue définitivement le succès de la naissance à toutes les personnes qui ont contribué à fournir une formation d’expert pour nous tous.

Le général de division Paul Friedrichs, chirurgien de l’état-major interarmées, a parlé de la préparation opérationnelle interarmées.

“En tant que dirigeants, nous devrions nous demander quelles sont les choses que nous devrions mettre de côté, tout en honorant l’héritage de nos prédécesseurs”, a déclaré Friedrichs. « Nous devons reconnaître que le caractère de la guerre est en train de changer, donc la façon dont nous prenons soin des victimes doit également changer. »

Les chirurgiens du commandement ont informé les dirigeants de la manière dont ils améliorent leurs capacités pour les demandes futures anticipées, allant de l’avancement des systèmes de soutien médical expéditionnaire pour qu’ils soient plus modulaires, à la résolution d’éventuels problèmes de logistique médicale dans des environnements à ressources limitées.

“Bien que nous ayons connu un succès incroyable, il est temps pour nous d’évoluer et de changer”, a déclaré Brig. Le général Robert Bogart, chirurgien de commandement à l’Air Combat Command. « Nous sommes confrontés à des menaces de sécurité nouvelles et émergentes et notre déploiement actuel de moyens médicaux doit évoluer afin de répondre aux besoins du commandant de combat dans les environnements contestés de demain. »

L’un des points abordés est l’élargissement des cours de formation sur la base des enseignements tirés de COVID-19, comme l’élaboration d’un cours formel sur le transport aérien des maladies infectieuses. Les leaders médicaux réexaminent également les procédures chirurgicales en ce qui concerne le transport des patients. Commandement de la mobilité aérienne et CAC s’associent pour étudier la possibilité d’utiliser des équipes chirurgicales au sol en vol.

Les conférenciers ont également discuté de l’importance de s’occuper des soins de santé mentale, de leurs défis et de la nécessité de se restructurer pour s’assurer que les militaires reçoivent les soins dont ils ont besoin. Une des façons dont l’AFMS relève ces défis est d’examiner le champ d’exercice des techniciens en santé mentale pour s’assurer qu’ils acquièrent l’expérience clinique nécessaire pour fournir efficacement un soutien et prodiguer des soins à la fois à domicile et pendant le déploiement.

“[Mental health technicians] work well with our psychologists and social workers, ”said Chief Master Sgt. Julie Foreman, Mental Health Technician Career Field Manager. “We do it well under clinical supervision in our MTFs (military treatment facilities), but sometimes our technicians are deployed as the only asset in mental health and I have to make sure they are prepared. The only way to do it is if they are practicing in a clinic.

Another request from Air Force medics is to keep clinical news to provide trusted care both at home and during deployment. Speakers discussed the importance of ensuring that physicians have access to the diversity and acuity of care to maintain their own preparation.

“Across all departments, we are discussing how best to optimize our inpatient platforms to ensure our physicians are getting the right clinical mix and the right workload, said Brig. General Thomas Harrell, commander of the Air Force Medical Preparedness Agency. “We will look for ways to make the best use of our direct care systems, in addition to the partnership with [Veterans Affairs] and civilian hospitals to keep our doctors ready.

Miller and Kolczynski closed the three-day workshop by applauding the dedication of leaders and the importance of these leaders in ensuring that their doctors are prepared for the future fight.

“It’s amazing what you have accomplished, from delivering healthcare in MTF, supporting deployed fighters, to the COVID-19 response and supporting Afghan allies,” Miller said. “It makes me proud to be a doctor and to be your general surgeon. I have no doubt that we will accomplish great things and be ready for the next fight. “


Source link

Comments are closed.